Comment différencier une perte blanche normale d’une perte blanche préoccupante?

    Les pertes blanches vaginales inodores ou pertes blanches physiologiques commencent à la puberté et accompagnent ensuite les femmes pendant toutes leurs vies. Mais une perte blanche peut aussi être jaunâtre, verdâtre, malodorante, épaisse…. Signe d’une infection. Perteblanche-info.com vous aide à les distinguer pour mieux les appréhender et les prendre rapidement en charge.

     

    femme dans nature avec perte blanche

     

    C’est quoi une perte blanche normale?

    Une perte blanche, appelée également leucorrhée, est une sécrétion vaginale tout à fait normale et naturelle. C’est même un bon indicateur de la santé génitale d’une femme. Ces sécrétions sont produites par le vagin et l’utérus tout au long d’un cycle menstruel.

     

    Aspect d’une perte blanche normale.

    Selon l’avancée du cycle, ces pertes blanches se présentent le plus souvent sous deux formes:

    • Quelques jours avant l’ovulation et pendant l’ovulation, elles sont fluides, translucides, un peu comme un blanc d’œuf cru.
    • Les jours suivants, elles deviennent plus épaisses et prennent une couleur blanche tirant vers le jaune. Enfin, avant les règles, ces sécrétions ont tendance à prendre aussi de l’épaisseur.

    Sachez qu’une perte blanche est considérée comme normale, quand elle est inodore ou avec une odeur naturelle, de couleur claire ou laiteuse, et surtout qu’elle ne provoque ni irritation ni brûlure et qu’elle ne « raidit » pas le fond de vos culottes.

     

    Pertes blanches abondantes, c’est parfois normal.

    culotte-avec-sourire-perte blanche-normaleLe flux de ces sécrétions n’est pas le même pour chaque femme. Il peut provoquer quotidiennement une perte blanche abondante ou légère et varie au cours d’un cycle menstruel. On peut d’ailleurs observer une augmentation de ces sécrétions deux ou trois jours avant l’ovulation, ainsi qu’au cours d’une grossesse. Mais pour une femme, l’irruption de ces sécrétions abondantes peut éventuellement la faire douter de son hygiène intime ou dans certaines situations, la gêner vis-à-vis de son partenaire.

    Voici une liste récapitulative des différents cas de figure qui peuvent entrainer des pertes blanches abondantes normales :

    – Pertes blanches abondantes durant la puberté.

    Chez une petite fille, les pertes blanches apparaissent environ douze mois avant les premières règles. Ces sécrétions sont dues à l’augmentation constante d’hormones sexuelles fabriquées par les ovaires. Elles peuvent être abondantes, car à cet âge, le corps réagit intensément aux hormones et donc l’appareil sexuel se met à produire des pertes blanches abondantes durant cette période. Ces pertes abondantes s’arrêteront par la suite, quand le taux d’hormone sera stabilisé chez l’adolescente. Cela peut s’avérer un peu gênant, mais ces pertes blanches abondantes sont normales et sont le signe d’une puberté épanouie.

    Notre conseil : utilisez des protections intimes confortables et adaptées afin de réduire la sensation d’humidité et éviter les traces visibles. Mais surtout des protections BIO afin d’éviter des allergies gynécologiques et autres dysfonctionnement vaginaux.

    – Sexualité et pertes blanches abondantes.

    Une femme dans un moment d’intense désir amoureux peut se retrouver dans un état de forte excitation sexuelle. Et cela même si l’objet de son désir amoureux n’est pas présent. Une pensée, un fantasme, l’imagination d’un prochain rapport sexuel suffit parfois pour provoquer une excitation sexuelle qui se traduit par une lubrification vaginale intense. On appelle cela, la transsudation vaginale, c’est comme une sorte de transpiration interne. Dans ce cas, les pertes blanches induites par cette excitation, puis lubrification sont tout à fait normal et se présentent sous la forme de sécrétions transparentes et fluides.

    L’apparition de pertes blanches abondantes peut aussi intervenir lors d’une vie sexuelle intense et après une succession de rapport sexuel sans préservatif, ce qui n’a rien d’anormal et fait partie de la vie d’une femme à certaines périodes de son existence. De ce fait, du sperme rentre dans le vagin à chaque éjaculation et y reste en partie mêlé avec les sécrétions vaginales. Or le sperme a tendance à se fluidifier au bout de trente minutes et donc à couler. Si une femme a une relation sexuelle le soir, le lendemain matin, elle peut donc avoir des pertes blanches abondantes ainsi que pendant une partie de la journée. Dans ce cas, une toilette intime avec un produit respectant le pH de votre intimité réduira ces pertes blanches.

    Respectez ces pertes blanches si vous êtes en désir de procréation, car ces sécrétions jouent aussi un rôle important durant l’ovulation, et elles aident les spermatozoïdes à remonter plus facilement dans l’utérus pour féconder l’ovule.

    Commandez en ligne votre contraception quotidienne ou du lendemain

     

    – Grossesse et pertes blanches abondantes.

    Durant une grossesse, le corps de la femme est une véritable usine à hormones. Ce qui entraine un renouvèlement plus rapide des cellules de surface du vagin. Et donc un auto-nettoyage plus intense et des pertes blanches souvent plus abondantes. Ces pertes blanches sont généralement de couleur laiteuse. Si ces sécrétions deviennent gênantes, une toilette intime avec un produit respectant le pH de votre vagin couplé avec le port d’un protège-slip adapté vous permettra de vivre en toute sérénité ces étapes normales d’une grossesse.

    – Stérilet et pertes blanches abondantes.

    À cause de son fil qui descend dans le col de l’utérus et peut stimuler la fabrication de glaire cervicale, la pose d’un stérilet peut augmenter de façon passagère ou régulière la quantité de pertes blanches. Cet effet secondaire est normal  et connu pour toute pose d’un dispositif intra-utérin comme un stérilet. Ces pertes ne sont pas malodorantes et ne provoquent ni brûlures, ni picotements, ni douleurs, ni rougeurs. Dans le cas contraire, veuillez consulter votre gynécologue.

    – Pertes blanches abondantes dues à un ectropion.

    Plus rarement, vous pouvez être sujette à des pertes blanches abondantes à cause de l’ectropion de votre col de l’utérus. Pour essayer d’expliquer le plus simplement possible ce terme barbare qu’est l’ectropion, imaginez que la muqueuse intérieure de votre bouche s’étende jusqu’à vos lèvres, voire votre menton, et donc qu’au lieu d’avoir de la peau à ces endroits, vous avez un tissu humide. Eh bien, l’ectropion c’est pareil, sauf que c’est la muqueuse interne de l’utérus qui s’étend à l’extérieur du col de l’utérus, et qui produit des pertes blanches abondantes. Ne vous inquiétez pas, l’ectropion peut se soigner en consultant un gynécologue.

     

    Rôle des pertes blanches normales, qu’elles soient abondantes ou pas.

    femme-avec-culotte-en-fleur-perte blanche-normaleCes sécrétions jouent un rôle important dans le nettoyage quotidien de votre vagin en expulsant les cellules mortes présentes sur sa paroi. Mais comme expliquez plus haut, elles servent aussi durant une ovulation à lubrifier votre vagin afin d’aider les spermatozoïdes à remonter jusque dans votre utérus et ainsi féconder votre ovule plus facilement. C’est pour cela, que la quantité et la couleur de ces sécrétions varient selon l’avancée de vos cycles menstruels.

    Surtout, les pertes blanches normales sont le produit de plusieurs pertes blanches différentes qui varient selon les moments de vos cycles. Plus d’info sur les pertes blanches abondantes qui ne sont pas forcément anormales en cliquant sur ce lien.

    Attention ! Si ces sécrétions deviennent gênantes, une toilette intime quotidienne avec un produit respectant le pH de votre intimité pourra vous soulager, et dans le cas de pertes massives, le port d’un protège-slip peut également être recommandé afin de réduire la sensation d’humidité et éviter les traces visibles. Mais que ce soit pour le choix d’un produit d’hygiène intime ou d’un protège slip, privilégiez toujours un produit BIO.

    Si vous constatez une augmentation importante de vos pertes blanches et qu’elles ne correspondent pas aux cas décrits plus haut. C’est que peut-être ces pertes blanches abondantes ne sont pas normales. Surtout si elles sont accompagnées de brûlures ou de démangeaisons. Dans ce cas, je vous invite à lire la suite de cette page, qui traite des pertes blanches anormales.

    ∼∼∼

     

    Ça ressemble à quoi une perte blanche préoccupante?

    culotte-triste-perte blanche-préoccupanteUne perte blanche (sécrétion vaginale) est considérée comme préoccupante, lorsqu’elle devient épaisse, crémeuse, pâteuse, mousseuse, verdâtre, grisâtre, jaunâtre, marron, rouge, très odorante … Bref, si soudainement, elles changent d’aspect et de volume et/ou qu’elle provoque des brûlures, irritations ou démangeaisons, cela doit vous interpeller. Car c’est le plus souvent le signe d’une infection microbienne qu’il faudra traiter.

    Mais pas d’inquiétude, car bien que la plupart des femmes souffriront au moins une fois dans leur vie d’une telle infection vaginale. Il existe de nombreux traitements pour en venir rapidement à bout. Pour cela, Perteblanche-info.com va vous aider à les reconnaître pour mieux les soigner.

     

    Tableau des infections vaginales les plus courantes.

    perte blanche copyright tableau comparatif

    Aspect d’une perte blanche préoccupante. À chaque couleur ou texture, sa maladie.

     

    – Perte blanche d’aspect normal, mais elle brûle. C’est une vaginite irritative.

    Si vos pertes blanches ont une apparence normale, mais qu’elles deviennent abondantes et qu’elles brûlent ou démangent, ce n’est pas normal et ces symptômes doivent vous alerter, car c’est surement le moyen que votre corps a trouvé pour vous alerter face à une agression interne. On appelle cela une vaginite irritative.

    Elle peut être déclenchée par un préservatif ou un tampon laissé par mégarde dans le vagin (si, si, cela arrive à toutes sortes de femmes, et plus souvent que vous ne le pensez). Mais cette vaginite irritative peut aussi provenir d’un changement de produit pour l’hygiène intime pas adapté ou trop agressif . Ou bien, le latex d’un préservatif que vous ne supportez pas, ou la matière d’un sex-toy auquel vous êtes allergique. Mais cela peut-être aussi une crème spermicide trop forte, des serviettes ou protèges slips irritants (préférez les produits BIO, plus respectueux de votre corps)….Bref, avant de vous précipiter chez votre médecin, prenez le temps de faire votre propre bilan pour voir si vous ne pouvez pas trouver par vous-même les causes de ces démangeaisons et les stopper.

     

    – Perte blanche épaisse, crémeuse… C’est une mycose vaginale.

    champignons-vus-au-microscope-perte blancheSI vos pertes blanches se mettent tout d’un coup à être abondantes et à ressembler à du lait caillé, qu’elles deviennent pâteuses ou grumeleuses comme du fromage blanc à la faisselle, mais sans trop d’odeur. Qu’elles vous provoquent des démangeaisons vaginales, et parfois des brûlures lors de vos rapports sexuels. Il s’agit surement d’une mycose vaginale (ou candidose, car ces mycoses sont dues le plus souvent à une levure microscopique appelée Candida Albicans).

    Bien que cette levure soit présente naturellement dans la flore vaginale, il peut dans certains cas se développer de façon anormalement exponentielle. Habituellement,  quand votre flore vaginale est correctement équilibrée, les bonnes bactéries « lactobacilles », présentes en quantité importante, empêchent la prolifération de Candida Albicans. Mais quand ce fragile équilibre se rompt, Candida Albicans se fait un malin plaisir de vous gâcher la vie en vous développant une mycose vaginale. Dans certains cas, la mycose ne concerne que le vagin (mycose vaginale), mais en règle générale, cette levure colonise le vagin ET la vulve. On parle alors de mycose vulvo-vaginale.

    Contrairement aux idées reçues, une mycose vaginale ne résulte pas forcément d’une mauvaise hygiène intime. Le plus souvent elle est provoquée par:

    Une variation hormonale (grossesse, ménopause…) un diabète, la prise d’antibiotiques ou de corticoïdes, le port de vêtements et de sous-vêtements trop serrés ou synthétiques, l’utilisation excessive de douche vaginale (plus d’une par jour), l’emploi de déodorants vaginaux ou de savons intimes trop acides et ne respectant pas le pH fragile de cette partie du corps.

    Sachez que des traitements sans ordonnance existent en pharmacie. N’hésitez pas à vous tournez vers votre pharmacien en ligne (ou près de chez vous), qui sera à même de vous conseiller un traitement adapté ou de vous orienter vers un médecin si nécessaire.

     

    – Perte blanche grisâtre avec une odeur de poisson. C’est une vaginose bactérienne.

    main-tend-poisson-symbole-de-perte blancheSi vos pertes blanches deviennent très importantes, grisâtres et qu’elles dégagent une odeur de poisson pourri, c’est que vous êtes surement entrain de faire une vaginose bactérienne.

    Ces pertes s’accompagnent le plus souvent de démangeaisons, de sensations de brûlure, de rougeur et de gonflement du vagin et de la vulve. Ayez quand même en tête, que chaque femme étant différente, vous n’êtes pas obligée de souffrir de tous ces symptômes en même temps.

    Bien que la mauvaise odeur vaginale s’accentue pendant les règles ou après un rapport sexuel. Ce n’est pas une Infection Sexuellement Transmissible (IST). Mais plus simplement une infection vaginale ayant pour origine une prolifération trop importante du germe de la Gardnerella Vaginalis, qui modifie l’équilibre entre les différentes bactéries naturellement présentes dans la flore vaginale. Cette infection ne se transmet donc pas pendant les rapports sexuels, et n’est pas liée à une quelconque infidélité de votre partenaire. Par contre, il est recommandé de ne pas avoir de rapport sexuel pendant la période de traitement.

    Achetez en ligne votre traitement

    Il existe aussi des vaginoses  bactériennes provenant de bactéries aérobies (Escherichia coli, Staphylocoque doré…). Ces bactéries sont issues de la peau ou de la région anale. D’où l’importance quand on va aux toilettes, de toujours s’essuyer de l’avant vers l’arrière (du vagin vers l’anus). Ou, lors d’un rapport sexuel de ne jamais faire de pénétration vaginale après une pénétration anale. Sinon, gare aux vaginoses bactériennes !

    D’autres conseils sont à intégrer dans votre quotidien pour éviter l’apparition d’une vaginose, comme par exemple : trop de douche vaginale avec un savon non adapté à la toilette intime, l’usage de déodorants ou de parfums intimes irritants. En période de règles ne pas hésiter à changer de tampon très régulièrement (toutes les trois heures, sans dépasser les six heures et en privilégiant les tampons BIO).

    Les pertes blanches anormales dues à une mycose vaginale sont très fréquentes, mais attention à ne pas généraliser et à considérer n’importe quel symptôme comme une mycose. Petit tour d’horizon des autres problèmes vaginaux qui peuvent être pris pour une mycose vaginale mais qui ne le sont pas.

     

    – Perte blanche verdâtre et mousseuse. C’est une vaginite à Trichomonas.

    médicament pour une vaginite trichomonase sur le site perteblanche-infoDes pertes blanches qui ne sont plus blanches, mais verdâtres, mousseuses, abondantes et très malodorantes. En prime vous avez la vulve et le pourtour du col utérin rouge, enflammé et vous avez des brûlures quand vous urinez. Ne cherchez pas, vous avez une vaginite à Trichomonas. Ce parasite peut d’ailleurs se faufiler dans les voies urinaires et déclencher en prime une infection urinaire.

    Contrairement à une mycose vaginale ou à une vaginose bactérienne qui est due à un déséquilibre de la flore vaginale, cette infection est une Infection Sexuellement Transmissible (IST) provoquée par un parasite apporté par un partenaire contaminé, en général à son insu, car les hommes présentent très peu de signes en cas d’infection.

    Achetez en ligne votre traitement

    – Perte blanche jaunâtre. C’est une blennorragie (ou gonorrhée).

    Autre Infection Sexuellement Transmissible, la blennorragie (ou gonorrhée) provoque chez la femme peu de signes, à part des pertes banches jaunâtres et abondantes. Tandis que chez l’homme, cette infection provoque des brûlures atroces lorsqu’il urine. Attention, bien que cette infection puisse parfois provoquez peu de symptômes visibles chez les femmes, elle peut entraîner des stérilités si elle n’est pas traitée correctement.

    Achetez en ligne votre traitement

    – Perte blanche marron ou rouge.

    Enfin dernier cas de figure avec des pertes blanches marrons ou rouges.  Ce n’est pas une perte blanche, mais un saignement. Ce saignement peut être d’origine diverse. Règles, hémorragie de privation consécutive à l’arrêt d’une pilule oestroprogestative, de spotting dû à une pilule mal dosée ou du déchirement normal de l’hymen, si c’est votre premier rapport sexuel.

    Par contre, si ce n’est pas votre premier rapport sexuel et que vous saignez ou si vous saignez après la ménopause, il faut que vous consultiez impérativement votre gynécologue ou médecin traitant pour qu’ils puissent examiner votre col de l’utérus et voir si vous n’avez pas de cellule cancéreuse à cet endroit.

    medecin-devant-une-patiente-avec-perte blanche

    Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter un médecin si vos pertes blanches sont inhabituelles et qu’elles durent malgré la prise d’un des traitements médicaux conseillés sur ce site ou délivrés par votre pharmacien.

    Justement, découvrez les réponses à apporter lorsque vous vous retrouvez confrontées à des pertes blanches préoccupantes.

     

     

    10 astuces pour une flore vaginale sans pertes blanches.

      Les 10 commandements d’une flore vaginale épanouie et sans pertes blanches. Une perte blanche n’est pas une fatalité, elle est le plus souvent provoquée par un dérèglement de votre flore vaginale. C’est pourquoi PerteBlanche-info.com vous offre  10 conseils du...

    Perte blanche avant les règles, signe de grossesse ou pas?

      Perte blanche avant les règles, signe de grossesse ou pas? L’intimité féminine et la flore vaginale regorgent d’ingéniosité pour permettre aux femmes de maintenir une flore saine, une sexualité épanouit et une protection contre les agressions extérieures. Les...

    Perte blanche odorante! Que faire?

      Perte blanche odorante, que faire? Également appelées leucorrhées, les pertes blanches sont normales et physiologiques. Si elles sont souvent considérées comme gênantes par les femmes car elles sont salissantes, elles tiennent pourtant un rôle majeur dans la...

    Perte blanche abondante & sexualité.

      Perte blanche abondante & sexualité. Terrain humide par définition, les muqueuses recouvrant le vagin et la vulve sécrètent, tout au long de votre vie, des fluides protecteurs et hydratants pour la flore intime, entrainant parfois un flux de perte blanche...
    26b2ebf64b155ec28b28c2b103333f95;;;
    Share This