femme avec voile blanc qui symbolise des pertes blanchesPertes blanches problématiques, les réponses existantes.

    Passez les premiers étonnements ou angoisses lors de la survenue de pertes blanches, vous avez dû vous poser la question du « Comment faire pour qu’elles s’arrêtent et ne reviennent pas ? ».

    Perteblanche-info.com, va justement vous indiquer les meilleurs traitements naturels ou paramédicaux, disponibles pour chaque type de perte blanche problématique.

    Sur cette page, nous ne ferons pas de distinction entre les différentes pertes blanches normales et anormales, mais nous nous concentrerons plus spécifiquement sur les réponses et traitements adaptés pour chaque type de pertes blanches.

     

    1° Réponses à des pertes blanches dues à une vaginite irritative.

    La vaginite irritative est non-infectieuse. Il s’agit d’une inflammation vaginale qui peut être provoquée par l’utilisation de produits chimiques irritants (comme une lessive avec un détergent agressif ou des vêtements inadaptés) ou par une allergie gynécologique due à des protections intimes non adaptées. Elle entraîne des démangeaisons légères à graves ou une sensation de brûlure sur la vulve, qui gonfle et rougit, mais pas nécessairement de perte blanche préoccupante, seulement plus abondante. Votre médecin peut vous recommander une crème à base de stéroïdes pour réduire la rougeur, l’inflammation et les démangeaisons. Quatre ou cinq cuillères à soupe de bicarbonate alimentaire dans de l’eau tiède (préalablement bouillie) en bain de siège peuvent également soulager. D’autre part, il sera nécessaire d’identifier le produit irritant responsable de l’irritation.

     

    2° Réponses à des pertes blanches dues à une mycose vaginale.

    Très répandue, la mycose vaginale entraine de fortes démangeaisons (prurit), des brûlures vulvaires, des rougeurs, des pertes épaisses blanchâtres grumeleuses ou crémeuses, et peu odorantes. Même si des traitements à base de crèmes et ovules antifongiques sont en vente libre, en cas de prolongation des symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin afin d’obtenir un diagnostic clair : les symptômes de la mycose vaginale peuvent se confondre avec d’autres Dès les premiers symptômes, l’application d’huiles végétales bio comme l’onagre ou l’arbre à thé, qui sont des antifongiques naturels, et les bains de siège au bicarbonate pourront calmer les démangeaisons. Toute application locale doit être externe, sur la vulve propre et délicatement séchée (évitez les frottements, tapotez avec un mouchoir en papier doux). Découvrez les traitements médicaux proposés par notre partenaire santé pour lutter contre une mycose vaginale.

     

    3° Réponses à des pertes blanches dues à une vaginose bactérienne.

    La vaginose bactérienne est une infection causée par des bactéries ou des levures, et qui entraîne des démangeaisons (prurit) et une sensation de brûlure pendant et après avoir uriné, ou pendant et après un rapport sexuel, ainsi que des pertes blanches, laiteuses et nauséabondes (odeur de poisson). Les lèvres sont gonflées et douloureuses. Des comprimés, des gels ou des crèmes antifongiques peuvent être administrés afin de traiter la vaginite bactérienne. Il est conseillé d’utiliser des préservatifs lors de vos rapports sexuels afin d’éviter d’infecter le partenaire. Aux toilettes, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière pour réduire également les risques de propagation des bactéries de l’anus à la vulve ! Traitement médical contre une vaginose bactérienne persistante.

     

    4° Réponses à des pertes blanches dues à une vaginite Trichomonase.

    Le Trichomonas Vaginalis est un parasite transmis lors de rapports sexuels non protégés avec un partenaire infecté, et provoque des douleurs vaginales et parfois abdominales, au moment d’uriner ou pendant un rapport sexuel, des pertes blanches abondantes jaunes, vertes ou mousseuses, excessives et malodorantes. Ne vous rincez pas plus de deux à trois fois par jour à l’eau claire et évitez le port de protège-slip non BIO (changez de sous-vêtement dans la journée si nécessaire). Attention: si elle n’est pas traitée pendant la grossesse, la vaginite à Trichomonas peut provoquer un accouchement prématuré ! Seul un médecin pourra vous prescrire des antibiotiques en cliquant iciainsi qu’à votre partenaire, pour éviter les rechutes. Privilégiez également l’utilisation du préservatif !

     

    5° Réponses à des pertes blanches dues à une blennorragie (ou gonorrhée).

    Familièrement appelée « chaude pisse », la blennorragie gonococcique est une infection sexuellement transmissible qui apparaît quelques jours après une contamination. Elle provoque des brûlures, des pertes vaginales et anales fluides et jaunes (ou écoulement jaune par la verge du partenaire sexuel) accompagnées de picotements, de saignements vaginaux anormaux, de fièvre, de douleurs au bas-ventre, pendant et/ou en dehors des rapports sexuels ou encore une pharyngite. Attention: soignez-vous rapidement afin d’éviter des risques d’infection des articulations ou de stérilité, surtout chez la femme ! Des antibiotiques associés à un traitement local délivré par votre médecin (crèmes et ovules) pour les deux partenaires infectés atténueront les symptômes. Le meilleur moyen d’éviter la rechute est l’utilisation du préservatif ! Commandez ici votre traitement médical contre une Blénnorragie (ou Gonorrhée).

     

    6° Réponses à des pertes blanches dues à un eczéma de la vulve.

    L’eczéma est une pathologie dermatologique qui peut être provoquée par l’utilisation de produits irritants (comme des détergents dans une lessive ou des produits d’hygiène trop parfumés), de protège-slip ou de vêtements synthétiques. Il provoque des lésions vulvaires (petites cloques), d’importantes démangeaisons (prurit aggravé par un séchage excessif ou le fait de rester assise longtemps). Les pertes blanches ici ne sont donc pas dues à une infection, mais peuvent être plus abondantes. N’appliquez surtout pas de crème antifongique ! Le traitement est simple : nettoyer avec un produit désinfectant comme la Bétadine mousseuse (flacon rouge) puis appliquer une crème à la cortisone en vente ici. Il sera important de rechercher la cause de l’eczéma afin d’éviter les rechutes.

     

    7° Réponses à des pertes blanches dues à un Lichen scléreux vulvaire.

    Cette inflammation chronique peut être diagnostiquée à l’œil nu par votre médecin en raison de l’aspect des lésions cutanées, car le Lichen scléreux provoque des démangeaisons persistantes (prurit), un blanchiment de la vulve, des fissures fréquentes, autour des muqueuses vulvaires, périnée et anales, et des douleurs pendant les rapports sexuels, l’amincissement des muqueuses qui peuvent parfois devenir nacrée. Si les pertes blanches sont brunes ou marron clair, c’est le signe que les fissures saignent. Afin d’éliminer ces symptômes, vous pourrez utiliser un dermocorticoïde en application locale. Les récidives étant fréquentes, ce traitement peut durer des années. Restez vigilantes !

     

    8° Réponses à des pertes blanches dues à un Psoriasis vulvaire.

    Trouble dermatologique qui peuvent s’étendre à tout le corps, les lésions cutanées du psoriasis peuvent aussi atteindre la vulve ou le pénis, et provoquer l’apparition de plaques rouges aux contours nets, des démangeaisons, des sensations de brûlure, des fissures, des douleurs pendant les rapports sexuels, et de faibles saignements qui colorent les pertes banches. Après prélèvement mycologique, votre médecin pourra vous prescrire un traitement dermocorticoïde vendu en ligne ici, auquel vous pourrez associer un soin hydratant adapté aux muqueuses. Il conviendra de prévenir toute aggravation des lésions par l’irritation pendant le traitement en évitant les produits de toilette non adaptés, une toilette intime excessive, le port de vêtements serrés, les rapports sexuels ou encore le port de préservatif.

     

    9° Réponses à des pertes blanches dues à un Herpès génital.

    L’herpès génital est une infection qui provoque l’apparition de petits boutons douloureux en forme de bulles (cloques) sur la vulve, le pénis, l’anus ou la bouche, et qui entraîne des démangeaisons, des céphalées, parfois de la fièvre, des maux de ventre, des douleurs au moment d’uriner. Vos pertes blanches pourront être plus abondantes. Les signes peuvent apparaître une semaine voire plus après l’infection. Se rincer délicatement à l’eau claire et froide peut soulager vos démangeaisons. N’hésitez pas à changer de sous-vêtement dans la journée. Après examen médical, un médecin pourra vous prescrire en ligne un traitement qui diminuera les symptômes, mais n’éliminera pas le virus. Attention donc aux rechutes !

     

    10° Réponses à des pertes blanches dues à une Chlamydia.

    Cette infection bactérienne présente, quant à elle, peu de symptômes. Elle se transmet par contact des parties génitales, avec ou sans pénétration. Des signes peuvent apparaître plusieurs jours après contamination : brûlures, pertes blanches vaginales et anales (ou écoulements du pénis), douleurs au bas-ventre, parfois pharyngite. Pour limiter les désagréments, rincez-vous délicatement la vulve à l’eau claire et froide. Attention : si la chlamydia n’est pas soignée à temps, elle peut entraîner une infertilité! Après un prélèvement médical vaginal, un médecin pourra vous prescrire des antibiotiques (en vente ici) pour vous et votre partenaire, afin d’éviter la réinfection. Privilégiez l’utilisation du préservatif !

     

    femme-saute-de-joie-avec-pertes blanchesÀ chaque apparition de pertes blanches anormales, consultez votre médecin et veillez à respecter les 10 commandements d’une flore vaginale épanouie. Pour les vaginites non-infectieuses : évitez les frictions (par exemple ne pas se frotter vigoureusement à l’aide d’une serviette, mais tapotez votre vulve avec un mouchoir); ne portez pas de maillot de bain humide de façon prolongée ; après le bain, rincez-vous la vulve à l’eau claire ; portez des sous-vêtements en coton, qui permettent le passage de l’air ; portez des pantalons amples et évitez les collants; adoptez une méthode de contraception adaptée ; maintenez la région génitale propre et sèche; évitez les produits irritants et les douches vaginales, certains adoucissants, ou les produits hygiéniques parfumés non BIO.

    Afin de ne pas confondre deux pathologies et traiter au mieux vos symptômes, en cas de doutes, privilégiez le diagnostic différentiel, après prélèvement et examen médicaux. Des démangeaisons ou des pertes blanches anormales ne permettent pas toujours de faire votre propre diagnostic, car les signes ne sont pas toujours visibles à l’œil nu. Donc utilisez l’automédication avec précaution ! Avertissez toujours votre partenaire sexuel pour éviter les rechutes et prévenir les risques liés à la contamination comme l’infertilité!

    Pour tout savoir entre des pertes blanches normales et préoccupantes, vous trouverez ici toutes les informations qui vous aideront à les différencier.

     

    10 astuces pour une flore vaginale sans pertes blanches.

      Les 10 commandements d’une flore vaginale épanouie et sans pertes blanches. Une perte blanche n’est pas une fatalité, elle est le plus souvent provoquée par un dérèglement de votre flore vaginale. C’est pourquoi PerteBlanche-info.com vous offre  10 conseils du...

    Perte blanche avant les règles, signe de grossesse ou pas?

      Perte blanche avant les règles, signe de grossesse ou pas? L’intimité féminine et la flore vaginale regorgent d’ingéniosité pour permettre aux femmes de maintenir une flore saine, une sexualité épanouit et une protection contre les agressions extérieures. Les...

    Perte blanche odorante! Que faire?

      Perte blanche odorante, que faire? Également appelées leucorrhées, les pertes blanches sont normales et physiologiques. Si elles sont souvent considérées comme gênantes par les femmes car elles sont salissantes, elles tiennent pourtant un rôle majeur dans la...

    Perte blanche abondante & sexualité.

      Perte blanche abondante & sexualité. Terrain humide par définition, les muqueuses recouvrant le vagin et la vulve sécrètent, tout au long de votre vie, des fluides protecteurs et hydratants pour la flore intime, entrainant parfois un flux de perte blanche...
    5c8d8eef76ac269af4d6682e19d75813nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
    Share This